Le Dentiste et les soins dentaires

le-dentiste-et-les-soins-dentaires

Source: Association Dentaire Canadienne

Réponses à des questions générales sur le dentiste et les soins dentaires. Cliquez sur une question pour voir la réponse de l’Association dentaire canadienne (ADC).

 

 

 

Question 1
Dois-je vraiment aller chez le dentiste tous les six mois? Ai-je besoin de radiographies chaque fois?

Question 2
Je cherche un nouveau dentiste. Comment puis-je en trouver un, et comment puis-je faire transférer mon dossier?

Question 3
Est-il nécessaire que mon dentiste porte des gants et un masque, et comment puis-je savoir s’il utilise des instruments propres?

Question 4
Quand dois-je amener mon enfant chez le dentiste pour la première fois?

Question 5
Pourquoi mon dentiste n’accepte-t-il pas simplement d’être payé par ma compagnie d’assurance? / Je ne possède pas d’assurance dentaire et je n’ai pas les moyens d’aller chez le dentiste. Que puis-je faire et pourquoi les soins dentaires coûtent-ils si cher?

Question 6
Quelle est la différence entre le blanchiment que je peux faire à domicile avec un produit acheté en magasin et le blanchiment que fait mon dentiste?

Question 7
Mon dentiste me recommande une procédure dentaire que je ne connais pas du tout. Que devrais-je faire?


1. Dois-je vraiment aller chez le dentiste tous les six mois? Ai-je besoin de radiographies chaque fois?

La fréquence de vos visites dépend de vos besoins dentaires. Le but de l’examen est de déceler les petits problèmes tôt. Pour la plupart des gens, un examen tous les six mois suffit. Votre dentiste vous guidera suivant votre hygiène dentaire personnelle, vos besoins de prévention ou de traitement, l’accumulation de tartre sur vos dents, etc.

Posez-vous les questions suivantes :

  • Est-ce que j’utilise la soie dentaire tous les jours?
  • Est-ce que je me brosse les dents deux fois par jour avec un dentifrice fluoruré et est-ce que je suis les instructions de mon dentiste sur la façon de les brosser correctement?
  • Mon alimentation est-elle bien équilibrée, comprend-elle des aliments des quatre groupes, et est-ce que je surveille ma consommation de sucreries et d’aliments collants?
  • Est-ce que je fume?
  • Ai-je déjà eu des caries ou la maladie des gencives?
  • Ma santé est-elle bonne en général?

Tous ces facteurs influent sur votre santé buccodentaire. Les réponses à ces questions vous aideront, vous et votre dentiste, à déterminer le nombre de visites dont vous avez besoin pour des examens. Il est bon d’observer que vous ne devriez pas déterminer vos besoins dentaires d’après la couverture de votre régime de soins dentaires.

Ai-je besoin de radiographies chaque fois?

La fréquence à laquelle vous avez besoin de radiographies dépend également de votre état de santé buccodentaire. Un adulte en bonne santé qui n’a pas eu de caries ou d’autres problèmes depuis quelques années n’a probablement pas besoin de radiographies à chaque rendez-vous.

Cependant, si votre situation dentaire est moins stable et que votre dentiste doit surveiller vos progrès, il est possible que vous ayez besoin de radiographies plus souvent. Si vous ne savez pas pourquoi telle radiographie est prise, il n’y a aucun mal à le demander. Rappelez-vous que les radiographies dentaires émettent des rayons très faibles et que, pour votre dentiste, elles sont un outil essentiel pour s’assurer que les petits problèmes n’en deviennent pas des grands.


2. Je cherche un nouveau dentiste. Comment puis-je en trouver un, et comment puis-je faire transférer mon dossier?

La première chose à faire en choisissant un nouveau dentiste est de déterminer vos besoins, ce qui peut comprendre :

  • L’endroit;
  • Les heures d’ouverture;
  • Les langues parlées;
  • Le besoin d’un dentiste généraliste ou spécialiste
  • Demanded à votre famille et à vos amis s’ils peuvent vous recommander un dentiste. D’autres membres de votre localité, comme votre médecin, peuvent être en mesure de vous suggérer des noms.
  • Certaines associations dentaires provinciales ont des sites Web vous permettant de chercher un dentiste dans votre région, ou vous pouvez appeler votre association dentaire provinciale et votre société dentaire locale pour prendre conseil (Voir «Autres sources d’information» ci-dessous).

Les annonces dans les pages jaunes peuvent également être utiles. On y trouve des listes de dentistes par région et d’autres détails qui vous guideront dans vos recherches.

Une fois que vous aurez réduit votre liste à deux ou trois dentistes, appelez-les pour savoir s’ils acceptent de nouveaux patients. Ce premier appel peut vous donner une idée de l’ambiance qui règne au cabinet, mais rien n’égale une première visite pour vous aider à décider s’il s’agit d’un bon choix pour vous.

Comment puis-je faire transférer mon dossier?

Le dossier original appartient au dentiste qui a effectué le traitement et non au patient parce que, comme le stipule l’organisme de réglementation dentaire de leur province, tous les dentistes sont tenus de conserver tous leurs dossiers durant quelque temps.

Une fois que vous avez choisi un nouveau dentiste, vous pouvez demander qu’une copie de votre dossier établi par votre ancien dentiste soit transférée au cabinet du nouveau dentiste.

Il se peut que vous deviez signer une décharge de votre ancien cabinet dentaire. Il est possible que vous ayez à débourser des frais d’administration pour la copie et l’expédition de votre dossier à un autre cabinet.

Si vous avez des questions au sujet du transfert des dossiers dans votre province, adressez-vous à votre dentiste ou communiquez avec l’organisme de réglementation dentaire de votre province.


3. Est-il nécessaire que mon dentiste porte des gants et un masque, et comment puis-je savoir s’il utilise des instruments propres?

Votre santé est très importante pour votre dentiste. L’un des moyens qu’il prend pour vous aider à garder votre santé est de prévenir que des microbes se répandent. L’un des meilleurs moyens auxquels il a recours est d’utiliser une protection contre les bactéries comme des gants et un masque.

Votre dentiste et d’autres membres de l’équipe dentaire se lavent aussi les mains régulièrement. De plus, ils stérilisent l’équipement utilisé au cabinet et nettoient les meubles et les appareils dans les salles d’examen. On appelle ces mesures des « précautions standard », ce qui veut dire que tous les patients sont traités de la même façon parce qu’ils ne savent pas toujours s’ils sont malades. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

Si vous désirez savoir comment ces mesures sont appliquées chez votre dentiste, demandez-lui comment il procède. Les dentistes préfèrent pouvoir dissiper les sujets d’inquiétude de leurs patients que de les voir quitter leur cabinet avec des questions sans réponse. Une fois que vous connaîtrez le travail accompli pour rendre le cabinet propre et sûr, vous serez rassuré.

Il est bon d’observer que, même si des précautions standard sont prises, il est toujours important de faire part à votre dentiste des changements dans votre état de santé. Ceci l’aidera à vous suggérer les bons choix de traitement pour vous.


4. Quand dois-je amener mon enfant chez le dentiste pour la première fois?

Il importe que le soin des dents commence tôt si vous voulez que votre enfant apprenne que les visites chez le dentiste font partie des soins de santé réguliers. D’abord, vous devez choisir un dentiste qui convient à ses besoins. Ce peut être le vôtre ou un qui se spécialise dans le soin des enfants (appelé un pédodontiste).

Une fois que vous en avez choisi un, téléphonez à son cabinet pour savoir à quel âge il préfère recevoir les enfants pour la première fois. L’ADC encourage, dans les 6 mois suivant l’éruption de la première dent ou à l’âge d’un an, l’évaluation des jeunes enfants par un dentiste.

Il est important que la première visite soit une expérience agréable pour votre enfant. C’est là une des raisons pour laquelle il vaut mieux visiter le dentiste avant qu’un problème ait lieu. Cependant, si vous soupçonnez un problème, amenez votre enfant chez le dentiste sans délai, quel que soit son âge.

Si vous-même appréhendez le dentiste, demandez à votre conjoint ou à un autre membre de votre famille de se charger du rendez-vous. Si votre enfant sent que vous n’êtes pas à l’aise, sans doute le sera-t-il également. Lorsque vous lui parlez de la visite chez le dentiste, expliquez-lui ce qui se passera sans ajouter des « n’aie pas peur » ou « ça ne fera pas mal ».

Assurez-vous de commencer tôt les soins réguliers d’hygiène dentaire à domicile. Commencez par nettoyer la bouche de votre enfant à l’aide d’un bout de tissu souple et humide avant que ses dents apparaissent et poursuivez avec une brosse à dents douce une fois que la première a poussé. Limitez le nombre de sucreries que vous donnez à votre enfant et, dès le début, préférez des aliments sains.


5. Pourquoi mon dentiste n’accepte-t-il pas simplement d’être payé par ma compagnie d’assurance? / Je ne possède pas d’assurance dentaire et je n’ai pas les moyens d’aller chez le dentiste. Que puis-je faire et pourquoi les soins dentaires coûtent-ils si cher?

Offerts par de nombreux employeurs, les régimes de soins dentaires vous aident à payer vos traitements dentaires. La plupart des Canadiens jouissent de tels régimes, et les compagnies «d’assurance» qui les offrent sont réellement des assureurs. Elles indemnisent les patients en fonction du taux de couverture déterminé par leurs employeurs.

Quand vous rendez visite au dentiste, il appartient à celui-ci de dresser un plan de traitement en fonction de vos besoins buccodentaires. Or, vos besoins peuvent différer de ce qui est couvert par votre régime de soins dentaires, et vous avez le droit d’accepter ou de rejeter tout traitement proposé.

Cependant, votre décision ne doit pas être prise en fonction des couvertures prévues par votre régime. Lorsque vous acceptez le traitement proposé, vous avez l’obligation de le payer. Pour sa part, votre assureur est tenu de vous rembourser tout montant couvert par votre régime.

Bon nombre de dentistes sont disposés à communiquer avec l’assureur d’un patient en son nom afin de savoir si un traitement est couvert. Le patient est tenu de payer toute partie non couverte du traitement, et le dentiste peut lui offrir un mode de paiement pouvant l’aider.

Si vous ne possédez pas un régime de soins dentaires et n’avez pas les moyens de régler votre facture en un seul paiement, renseignez-vous auprès de votre dentiste au sujet des modes de paiement possibles.

Si vous n’avez pas les moyens de vous offrir des soins, même avec un mode de paiement, veuillez joindre un des organismes suivants le plus près de chez vous :

  • une agence de services sociaux pour savoir si vous êtes admissible à des soins dentaires financés par le gouvernement
  • une faculté de médecine dentaire où des étudiants de cycle supérieur offrent des traitements à prix réduit

Les services dentaires peuvent sembler dispendieux. Au Canada, comme nous n’avons pas à payer directement quand nous rendons visite à un médecin ou allons à l’hôpital, nous ne nous rendons pas compte du coût élevé associé à la prestation des services de santé. Outre le salaire des employés, le prix de l’équipement et les autres frais d’exploitation, les frais généraux sont élevés pour les dentistes.

Heureusement, vous pouvez éviter les soins dentaires coûteux en vous brossant les dents, en utilisant la soie dentaire et en rendant régulièrement visite au dentiste pour un examen. Les examens réguliers coûtent quelque chose, mais moins que la correction de problèmes dentaires sérieux dus à la négligence.


6. Quelle est la différence entre le blanchiment que je peux faire à domicile avec un produit acheté en magasin et le blanchiment que fait mon dentiste?

Les dentistes effectuent ce qu’il est convenu d’appeler le blanchiment des dents «non vitales» depuis de nombreuses années. Le blanchiment des dents non vitales se fait sur des dents endommagées et noircies ayant fait l’objet d’un traitement de canal.

Le blanchiment des dents « vitales » se pratique sur des dents saines, et c’est une procédure qui gagne en popularité depuis quelques années. Elle peut être effectuée chez le dentiste ou celui-ci peut montrer au patient comme l’effectuer chez lui. Par ailleurs, on trouve de nombreux produits de blanchiment chez les marchands.

Les produits offerts ne sont pas tous pareils et ne donnent pas tous les mêmes résultats. En outre, les différents produits, y compris ceux qu’utilisent les dentistes, peuvent présenter divers risques et effets secondaires.

En voici un aperçu :

Les dentifrices blanchissants comprenant des ingrédients abrasifs ne sont nullement des produits de blanchiment, leur action s’exerçant uniquement sur les taches à la surface des dents. On les vend dans de nombreux magasins.

Certains dentifrices blanchissants contiennent un ingrédient chimique (ou «agent de blanchiment») qui entraîne une réaction chimique rendant les dents plus claires. En général, ils contiennent très peu d' »agent de blanchiment » et ne blanchissent pas les dents aussi bien que des produits plus puissants, mais ils ont moins d’effets secondaires. On s’en sert comme les dentifrices ordinaires en se brossant les dents, puis en se rinçant la bouche.

Les trousses de blanchiment vendues en magasin comprennent des produits qui demeurent en contact avec les dents plus longtemps que les dentifrices et qui contiennent un «agent de blanchiment» plus puissant. Ces produits n’offrent pas la protection supplémentaire que vous obtenez chez le dentiste alors qu’il surveille tout effet secondaire. De plus, ils sont présentés avec une gouttière à taille unique servant à contenir l’«agent de blanchiment» et susceptible de laisser couler le produit chimique dans la bouche.

Les dentistes peuvent se servir de produits avec un «agent de blanchiment» plus puissant, mais ils donnent aux patients des instructions précises à suivre. De plus, ils sont formés pour déceler et traiter les effets secondaires que les patients signalent parfois pendant le blanchiment. Et s’il faut une gouttière pour appliquer l’«agent de blanchiment», les dentistes en offrent une sur mesure. Parce que les produits utilisés par les dentistes sont puissants, ils donnent généralement de meilleurs résultats.

Il est bon pour les patients de savoir que le recours à des produits de blanchiment peut, à long terme, rendre les dents sensibles ou les endommager par abrasion.


7. Mon dentiste me recommande une procédure dentaire que je ne connais pas du tout. Que devrais-je faire?

Posez des questions. Voilà qui paraît plutôt simple, mais parfois poser des questions élémentaires nous gêne. Or, il ny a pas de quoi. Quand vous connaissez la procédure dentaire qui vous est recommandée, vous vous sentez beaucoup mieux et vous êtes en mesure de prendre une bien meilleure décision.

Si vous ne dites rien, votre dentiste peut penser que vous comprenez déjà tout.

Voici quelques conseils pour poser des questions. Demandez :

  • Si vous pouvez voir des photographies de la procédure ou de ses résultats une fois effectuée;
  • Combien de fois votre dentiste a effectué cette procédure dans le passé;
  • Quel en sera le coût;
  • Combien de temps prendra-t-elle;
  • S’il faudra la reprendre plus tard;
  • S’il y a d’autres solutions que cette procédure et, si oui, quel est le pour et le contre de chaque option.

Pour tout traitement, la décision finale touchant la façon et le moment de procéder vous appartient. Pour vous aider à comprendre, le dentiste peut vous remettre des imprimés à lire.

Si vous avez quitté le dentiste sans lui avoir posé de questions, téléphonez-lui plus tard. Méfiez-vous des informations que vous obtenez de sources inconnues, y compris celles offertes sur Internet. Il se peut que certaines ne soient pas fiables.

S’il arrive, après avoir obtenu des réponses à toutes vos questions, que vous éprouviez encore de l’incertitude, sans doute voudrez-vous l’avis d’un autre dentiste. Souvent, une seconde opinion vous inspirera confiance : vous saurez que votre dentiste a planifié le bon traitement pour vous.